MetSem#26 : Construction d’une échelle de mesure psychométrique (Marianne Laurent et Sébastien Georges, France Éducation international)

La 26ème séance du MetSem est reportée à une date ultérieure.

Nous y accueillerons Marianne Laurent et Sébastien Georges, ingénieur.e.s à France Éducation international, en charge d’activités d’élaboration de versions de tests et de diplômes permettant la mesure des compétences en français langue étrangère. Leur exposé s’intitulera « construction d’une échelle de mesure psychométrique : quand l’approche quantitative se met au service du qualitatif. »

Résumé de la séance :

La psychométrie constitue aujourd’hui un large domaine scientifique, avec de nombreuses applications variées, de multiples techniques et modèles de validation, et de nombreuses procédures. Au sein de cette large diversité en matière d’application, un objectif est partagé, il concerne celui de l’objectif visé par la mise en œuvre d’une démarche psychométrique. Cet objectif est double, celui de la construction d’une échelle de mesure et celui de la validation des qualités de la mesure. La démarche psychométrique est donc conduite pour garantir que la mesure est en correspondance avec ce que l’on souhaite mesurer (la validité), qu’elle est indépendante des moments et lieux de sa réalisation (fidélité), qu’elle est précise (sensibilité), et qu’elle n’est pas biaisée (équité).

Ce séminaire présente l’approche psychométrique développée à France Éducation international pour mesurer la compétence du français langue étrangère pour des évaluations à très grandes échelles. La première partie de ce séminaire est consacrée au travail des spécialistes de la dimension à évaluer. En deuxième partie, le travail de calibrage des psychométriciens est examiné pour montrer le gain de qualité auquel il peut contribuer sur l’échelle de mesure et la garantie qu’il peut apporter à la mesure. La troisième partie illustre comment les qualités de validité, fidélité, sensibilité, et équité peuvent être plus facilement atteintes par la construction d’une échelle de mesure à partir d’une banque d’items et résultant du travail en interaction des uns et des autres.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.