METSEM#29 : Un tirage plus précis est-il un remède contre la non-réponse ? Exemple du passage d’un échantillon de logements à un échantillon d’individus (Emmanuelle Duwez, Simon Lecorgne, Mathieu Olivier, Blazej Palat, CDSP SCIENCES Po)

La 29ème séance du MetSem aura lieu le vendredi 7 mai de 10h à 12h via zoom. Emmanuelle Duwez, Simon Lecorgne, Mathieu Olivier et Blazej Palat nous feront une présentation intitulée « Un tirage plus précis est-il un remède contre la non-réponse ? Exemple du passage d’un échantillon de logements à un échantillon d’individus ».

Résumé de la séance :

L’échantillonnage constitue l’étape préalable à toute enquête par questionnaire en sociologie. Toutefois les modes de constitution d’un échantillon sont diverses. En fonction des paramètres du tirage, l’échantillon sera plus ou moins représentatif de la population générale et les résultats de l’enquête pourront être plus ou moins facilement généralisés. Lors de cette séance, nous nous interrogerons sur cette question de la représentativité en nous focalisant sur un exemple précis : la nature de la base de sondage. Actuellement, de nombreux dispositifs d’enquête choisissent de passer d’un échantillon de logements à un échantillon d’individus dans le processus de recrutement des répondants. Une première analyse de données de l’Enquête Sociale Européenne (ESS) sur des pays ayant déjà changé de base de sondage laisse penser que cette modification de tirage améliore la représentativité de l’enquête, mais complique le travail de gestion de la collecte des données. Cette séance du METSEM sera l’occasion d’observer les conséquences de ce changement d’échantillon dans le cadre des enquêtes menées par le CDSP.
 
 
Pour vous inscrire :
 
 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.