METSEM#35 : Est-il préférable d’utiliser NVivo ou Excel pour le codage de données qualitatives ? (Marie Moncada, CEE Sciences Po)

La 35ème séance du MetSem aura lieu le mardi 14 mars de 10h à 12h en hybride. Marie Moncada interviendra sur les CAQDAS : « Est-il préférable d’utiliser NVivo ou Excel pour le codage de données qualitatives ? ».

Résumé de la séance :

En analyse qualitative, le codage consiste à réduire un énoncé en quelques mots — un code. Ces codes peuvent ensuite être triés, hiérarchisés et dénombrés pour offrir au chercheur une description du corpus facilitant son analyse. La littérature scientifique ne s’est pas encore intéressée à la comparaison entre les CAQDAS et les tableurs pour le codage de données qualitatives. À partir de trois expériences scientifiques, cette communication interroge les forces et faiblesses de NVivo et d’Excel. Les principaux résultats sont les suivants. NVivo est préférable pour organiser ses données, effectuer des recherches d’occurrence, construire un échantillon, modifier ses codes et analyser ses données de manière inductive et abductive. En revanche, la prise en main d’Excel est plus facile et son prix est moindre. La reformulation et la quantification permettent d’analyser les données plus finement et les erreurs sont inexistantes. La triangulation, la transition vers la rédaction et la transparence sont également facilitées avec ce tableur. Il n’y a pas, en revanche, de supériorité entre ces deux logiciels concernant la contextualisation des codes, la supériorité sur le codage manuel et la capacité à éviter le « coding fetishism ». Au regard des bénéfices d’Excel, la littérature scientifique devrait questionner davantage l’utilité des tableurs pour coder des données qualitatives.
 
 

Pour vous inscrire :


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.